Naw-ruz, le nouvel an baha’i

Classé dans : Les jours saints | 0

Naw-Rùz qui signifie Nouveau Jour est le Nouvel An de tous les bahá is dans le monde.

Le 20 ou 21 Mars selon le calendrier bahá ‘i il signe la fin du mois de jeûne, d’une durée de 19 jours. Naw-Rúz est souvent l’occasion pour les Bahá’is de casser une dernière fois le jeûne tous ensemble et en compagnie leurs amis, de prier tous ensemble pour la nouvelle année, ainsi que de passer une agréable soirée pleine de chants, danses, et autres divertissements.

Le Báb et Bahá’u’lláh ont institué pour les Baha’is un nouveau Calendrier Badí, dont le premier jour est Naw-Rúz, assimilé au « Jour de Dieu » et à Son « Plus Grand Nom » ( Bahá’ : splendeur,gloire).

Dans son « Livre le Plus Saint » (Kitáb-i-Aqdas), Bahá’u’lláh en fait un jour de fête, saint et chômé, qu’il place à la fin du jeûne, au jour de l’équinoxe de printemps. Abdu’l-Bahá explique que l’équinoxe de printemps est le symbole du renouveau et du printemps spirituels apportés à l’humanité par le message des « Manifestations de Dieu » successives, telles que Moïse, Jésus, Mohammed, le Báb et Bahá’u’lláh, et que la fête de Naw-Rúz en est la commémoration concrète.

Jusqu’a l’an 538 avant Jésus Christ, Now-Rouz n’était que la Fête de la Création (de l’Homme). A partir de cette date, les Iraniens vont faire coïncider le jour du Nouvel An (fêtée jusque-là au début de l’automne) avec cette fête célébrée le premier jour du Printemps.

Ce changement de date se fit sous le règne de l’Empereur perse Cyrus le Grand qui libéra les Enfants d’ Israël du joug des Babyloniens et fut chargé par Dieu de reconstruire le Temple de Jérusalem. Cyrus [de religion mazdéenne (Zoroastrisme)] a un rang important puisque non seulement il est connu comme le premier « promulgateur » d’une charte des Droits de l’Homme assurant notamment la liberté religieuse, mais surtout parce qu’il est appelé dans la BIBLE : « le berger, l’oint de l’Éternel » !

Dans la mythologie, la tradition et la culture iranienne, Now-Rouz est considérée comme la Fête du Créateur, de l’apparition de l’Homme, la Fête de la Nature, de la Fécondité, de l’Espoir et de la Paix. Elle est également la Fête de la Famille, du Respect envers le chef de famille et des personnes âgées, de l’Amitié, de la Générosité, de la Joie et des Enfants…

Naw-Rúz, qui est célébrée depuis au moins 3000 ans, (trace de 4500 ans dans civilisation Babylon) est profondément enracinée parmi les rituels et les traditions. Aujourd’hui, la fête de Naw-Rúz est célébrée dans de nombreux pays et par plus de 300 millions personnes, qui ont été des territoires ou qui ont été influencés par l’Empire Perse : en dehors de l’Iran, on peut citer l’Irak, l’Afghanistan, des parties du Moyen-Orient aussi bien que dans les ex-républiques soviétiques du Tadjikistan, de l’Ouzbékistan, de l’Azerbaïdjan, du Kazakhstan, et du Kyrgyzstan.