Les bahá’ís considèrent qu’il n’existe qu’un seul Dieu.

 

Toutes les grandes religions émanent de lui et constituent les différentes étapes d’un même plan divin. Il n’existe en réalité qu’une seule religion, la religion de Dieu qui évolue d’époque en époque, à travers des révélations successives.

 

Chaque messager divin délivre un message qui est le même dans son essence, mais qui est adapté à la capacité de compréhension des hommes de chaque époque, et aux nécessités de celle-ci :

« Il n’est point douteux, en effet, que tous les peuples de la terre, à quelque race ou religion qu’ils appartiennent, tirent leur inspiration spirituelle d’une même source céleste et qu’ils sont les sujets d’un seul Dieu. La diversité des règles et ordonnances religieuses qui les régissent tient à la diversité même des besoins et exigences propres aux âges où elles leur furent révélées. » Bahá’u’lláh

Etablir une hiérarchie des messagers de Dieu n’est donc pas approprié :

« Sache, à n’en point douter, que ces prophètes, en leur essence, ne font qu’une seule et même personne. Leur unité est absolue. Dieu, le Créateur, dit : Il n’y a de distinction d’aucune sorte entre les porteurs de mon message. Ils n’ont tous qu’un seul et même objet, et le secret de l’un est le secret de l’autre. Honorer l’un de préférence aux autres, en exalter certains au-dessus des autres n’est permis en aucune façon. » Bahá’u’lláh

Les bahá’ís sont convaincus que leur Foi est l’étape la plus récente, mais non la dernière, de cette religion divine.