Les Baha’is de Chambéry

Categories

Accueil > La foi Baha’ie > L’histoire

L’histoire

Le début du XIXe siècle a été une période d’attente messianique dans de nombreux pays. Profondément troublés par les évolutions de la recherche scientifique et de l’industrialisation, les croyants les plus sincères de diverses religions se penchent alors sur les Écrits sacrés de leur propre religion pour essayer de comprendre l’accélération du changement.

En Europe et en Amérique, des groupes comme les membres de la Société du Temple ou les adeptes de William Miller croyent trouver dans les écritures chrétiennes des preuves de la fin des temps et du retour de Jésus-Christ.

Un même esprit soufflait au Moyen-Orient, où l’on pense imminent l’accomplissement des différentes prophéties du Coran et des traditions islamiques.

28 février 2013

Le Bab (La Porte)

Dans le monde musulman chiite, l’école Shaykhíe, de tradition soufie fondée par Shaykh Ahmad-i-Ahsá’í (1753-1826) faisait partie de ces mouvements à caractère millénariste. Après sa mort, son élève et successeur désigné Siyyid Kázim -i- Rashtí (1793-1843) continua son œuvre, envoyant ses disciples à la recherche du Promis....

Lire la suite

17 février 2013

Bahá’u’lláh

Bahá’u’lláh, dont le nom signifie en arabe "La Gloire de Dieu", naquit le 12 novembre 1817 à Téhéran. Fils d’un ministre du sháh, il s’appelait en réalité Hussayn-’Ali et ses ancêtres remontaient aux grandes dynasties de l’Iran impérial. Jeune homme, Bahá’u’lláh mena une vie princière, recevant une éducation basée...

Lire la suite

15 février 2013

Abdu’l-Bahá

Né le 23 mai 1844, la nuit même où le Báb avait inauguré les débuts d’un nouveau cycle religieux, ’Abdu’l-Bahá avait huit ans lorsque son père Bahá’u’lláh fut jeté en prison. Il lui rendit visite et fut profondément meurtri de voir le collier de fer et les chaînes qui emprisonnaient son cou. Une fois son père libéré,...

Lire la suite

12 février 2013

Shoghi Effendi - Le Gardien

’Abdu’l-Bahá, avait désigné par testament le plus âgé de ses petits-fils, Shoghi Effendi Rabbaní pour lui succéder, dans une fonction spécifique désignée sous le nom de Gardien de la Foi bahá’íe. Dans cette fonction, Shoghi Effendi faisait autorité comme interprète des enseignements bahá’ís. Né à Saint-Jean-d’Acre le 1er...

Lire la suite

10 février 2013

La Maison Universelle de Justice

Depuis 1963, la Maison Universelle de Justice dirige les affaires de la communauté bahá’íe à l’échelle mondiale

Lire la suite