Les Baha’is de Chambéry

Categories

Accueil > Actualités > Les actus du monde > Nous sommes tous bahá’is - Yemen

15 septembre 2016
Baha’i Chambéry

Nous sommes tous bahá’is - Yemen

Une vague de soutien pour les bahá’ís du Yémen récemment arrêtés dans le pays.

Le 10 août dernier, des soldats ont fait irruption dans une réunion éducative organisée par la Nida Foundation for Development (Fondation Nida pour le développement) en collaboration avec la communauté bahá’íe du Yémen sur le thème de l’autonomisation morale et le service.
Plus de soixante participants ont été arrêtés, parmi lesquels des jeunes et des enfants. La moitié étaient bahá’ís et, actuellement, il est supposé que quelque quatorze d’entre eux sont toujours en prison, y compris des jeunes mères.

Après de nombreux messages dans les médias sociaux pour la liberté des bahá’ís tels que : "Une société ne peut avancer si elle continue à voir un ennemi dans ceux qui sont différents ou encore Les bahá’ís du Yémen sont injustement mis en prison ! Dites non à la violence !" une déclaration de soutien a débuté par cette affirmation spectaculaire de solidarité : Nous sommes tous des bahá’ís.
Liberté pour les baha’is du Yémen, lit-on dans l’un des hashtags qui circulent à travers les sites de médias sociaux dans le monde arabe.
Une large couverture dans les médias de la région – à la télévision, sur internet et dans la presse écrite – a également mis en évidence les efforts constructifs de la communauté bahá’íe.

« Pourquoi arrêter un groupe de bahá’ís pacifiques lorsque le pays est plein de marchands d’armes, de gangs, d’instigateurs de sédition, de saboteurs, d’espions et de terroristes menaçants ? Quel courage y a-t-il dans l’arrestation d’un groupe d’enfants et de jeunes sans défense, quand le Yémen est plein de milliers de meurtriers, de voleurs, de criminels, de gangs et de milices religieuses armées ? », demande l’écrivain Sadiq Al-Qadi dans Al-Morasel News, dans un article intitulé Pour l’amour de la Foi, de la Nation, et de l’Humanité : Relâchez les bahá’ís.
« Comment le pays peut-il bénéficier de la persécution d’un groupe qui croit en l’obéissance à son pays ? Quel avantage y a-t-il dans l’arrestation de personnes qui considèrent le travail comme un culte et aspirent à servir la communauté ?  », poursuit l’article.

Des messages demandant la libération de prison des bahá’ís au Yémen ont fait irruption dans le monde entier.

Le bureau régional d’Amnesty International a publié une déclaration condamnant les actions du gouvernement. « Les arrestations arbitraires de personnes bahá’íes pour tout simplement assister à un événement communautaire pacifique est totalement injustifiable. C’est juste le plus récent exemple de la persécution des minorités religieuses par les autorités », a déclaré Magdalena Mughrabi, directrice adjointe de l’organisation du Middle East and North Africa Program.

Plus d’info